Qui suis-je et pourquoi je fabrique des tambours amérindiens, dits tambours chamaniques ?

 

 

 

 

Je m’appelle Louisa, j’ai 53 ans et je suis née en France de parents Italiens. Je vis en Dordogne depuis quelques années.

Depuis longtemps je suis attirée par les percussions, j’ai appris et pratiqué le djembé pendant quelques années, en recherchant à travers lui des états de conscience particuliers sans le savoir…
…Jusqu’à ce qu’un voyage au Québec devienne le point de départ d’un cheminement inattendu… Lors de ce voyage dont l’objectif était d’aller à la rencontre, entre autres, d’une femme-médecine, Sylvie-Eliane, issue de deux tribus des premières nations du Québec et du Labrador, et descendante d’une lignée de femmes médecine depuis 7 générations, – le tambour s’est manifesté à moi alors que je me trouvais dans une boutique d’artisanat amérindien pour y faire du shopping.
J’en fus bouleversée.
En effet, un grand tambour m’attira au fond de la boutique et je ne pus rien faire d’autre que jouer, jouer, jouer, pendant une heure.
En quittant la boutique et le tambour je ressentis une tristesse si intense que je m’en ouvrais le soir même à la femme-médecine qui me conseilla de me procurer un tambour et de me mettre à l’écoute des animaux. Elle m’expliqua comment me mettre à l’écoute du tambour et de mes animaux totems.
A mon retour en France, la Vie m’apporta les conditions pour apprivoiser le tambour et me connecter à certains animaux.
Par la suite et peu après mon déménagement dans le sud-ouest, je fus guidée de façon tout à fait inattendue jusqu’à un homme qui me transmit son savoir-faire dans la fabrication artisanale et naturelle de tambours traditionnels….
J’ai fabriqué le mien, puis j’ai developpé peu à peu mon propre savoir-faire et je continue à fabriquer des tambours avec la même passion qu’au premier jour.
Aujourd’hui je suis artisane factrice de tambours.

Je fabrique tous mes tambours moi-même. Je suis attachée à l’écologie et au respect des éléments que j’utilise en veillant à leur provenance locale.
Je récupère les peaux crues des cervidés auprès des chasseurs des villages alentours dans un rayon de 20 km autour de chez moi.
Le bois pour les cadres provient d’une toute petite scierie transformant les grumes des forêts environnantes à quelques kilomètres de mon lieu de vie, et je trouve la ficelle dans une petite corderie artisanale familiale à 30 km de chez moi.
Je fabrique tous mes tambours avec gratitude et respect pour tous les règnes dont ils sont constitués.
Sylvie-Eliane m’a transmis diverses pratiques chamaniques dont j’utilise une petite partie dans la fabrication, la bénédiction et la protection de mes tambours ainsi que lors des ateliers que je propose.
Ceci étant je ne souhaite pas faire de chamanisme dans mes stages. Je n’utilise cette connaissance que pour offrir un contexte respectueux et sacré autour du tambour.
A mes yeux, la pratique du tambour est quelque chose de profondément spirituel, empli de sagesse et de sens, et en cela je me sens « amérindienne » au plus profond de moi.
Amour et bénédictions à tous, et que le Grand Esprit veille sur Tous. Ao !
Louisa

Localisation

Lieu-dit Leymarie
24290 St Amand de Coly

Contact

+33 (0) 7 82 38 87 13
louisa.vinciarelli@gmail.com